Créatures

Tirés des mythes et légendes

UNIVERS

Créatures, icône d'inspiration

Tirés des mythes et légendes, les monstres et créatures représentent les ennemis fondamentaux dans plusieurs fables héroïques, du folklore ancien jusqu’à la fantaisie moderne.

Si les races fantastiques comme les elfes et les nains ne sont pas humains, ce sont clairement des personnes avec leur propre moralité, leurs vertus et leurs nuances. Les monstres ne sont pas faits pour évoluer dans de telles zones de gris, mais plutôt pour servir d’antagonistes purement maléfiques, des créatures de corruption et de brutalité sans nom.

Ces créatures sont celles auxquelles beaucoup d’entre nous ont été exposés initialement dans les récits de Tolkien, lesquels ont inspiré nombre d’univers de jeux de rôle fantastiques. Dans ces mondes, les orques, trolls, gobelins et autres créatures bestiales sont des êtres viscéralement mauvais, profondément teintés par le mal et condamnés à être des agents de chaos et de destruction.

Ils ne connaissent pas de tabou et ne respectent que la force et la terreur, n’hésitant pas à massacrer aveuglément et même à se nourrir de la chair de leurs victimes. Le monstre des mondes fantastiques est un forme exagérée et extrême de l’archétype le plus négatif du barbare, cet envahisseur étranger, cet ‘’autre ‘’ redoutable et dénoué de raison.

Si cette vision des créatures fantastiques est encore très commune et populaire, son approche réductrice ne fait plus consensus dans le milieu des jeux de rôle. Alors que les créateurs sont de plus en plus intéressés à la dualité entre l’inné et l’acquis chez ces monstres, il devient de plus en plus possible d’explorer des approches plus nuancées et moins essentialistes de ces créatures iconiques. Cette association automatique entre la laideur et le mal est de plus en plus questionnée. Certains attribuant désormais des qualités qui viennent subvertir les clichés envers les créatures, comme en donnant aux orques une honorable culture guerrière ou un présentant les gobelins comme de curieux excentriques plutôt que des cannibales sournois.

Personnages

En grandeur nature, les créatures représentent probablement le type de personnage le plus dépendant de l’univers de jeu. Il existe une multitude d’espèces de créature dans le genre médiéval fantastique et chaque GN va généralement offrir au plus une poignée d’options de monstres jouables par les participants. Parmi les classiques comme les orques, gobelins, ogres, trolls, hommes-bêtes et autres mutants ou sang-mêlé existent aussi des créatures originales uniques à un seul univers de jeu. Ce qu’il est possible de jouer dépend donc fortement de l’activité à laquelle on participe et des détails de son monde fictif.

Tout personnage de créature va évidemment être bien plus complexe que sa simple race, mais en vérité, lorsqu’il est question de monstres, il s’agira toujours du trait qui sera remarqué en premier, la classe ou les talents du personnage passant en second face à ce choix de race audacieux. Sachant que la race d’un personnage monstrueux sera toujours son trait dominant, il existe quelques options en tant que joueur pour faire face à cette réalité. La plus évidente et d’embrasser le stéréotype et d’utiliser les clichés à son avantage pour interpréter le meilleur monstre dont vous êtes capable, sans gêne et sans retenue. Ça peut vouloir dire de mettre son corps entier dans le personnage, de se vouter, renifler, grogner et bouger de façon à créer une impression de menace ou d’inconfort autour de soi. Discuter ouvertement de comment vous compter cuisiner vos ennemis est un bonus. Ce genre de jeu intense est particulièrement amusant si vous faites un groupe, avec chaque membre rebondissant sur les actions et commentaires de ses compagnons dans une constante surenchère de monstruosité.

Une autre approche serait de créer une créature avec des traits positifs qui rendent complexe de juger de sa moralité. Sans nécessairement opter pour l’idée d’un monstre en rédemption ou de jouer un gobelin aux mœurs indistinctes d’un humain, il est possible de créer des contradictions qui vont surprendre les autres participants d’un GN et créer du jeu autour des différences culturelles entre les races. Par exemple, jouer un personnage d’orque extrêmement loyal et aimant envers ses proches, mais qui se montre excessivement violent and brutal dans sa façon de prendre soin de ses amis. Dans un même ordre d’idée, cela pourrait être un ogre jovial et sympathique, mais qui ne comprend pas pourquoi les gens gaspillent de la bonne viande en la mettant dans des trous de six pieds. Le but est de rendre difficile aux autres personnages de juger de la moralité de la créature et de les forcer à faire face à des dilemmes moraux créés par ses actions.

Les Artisans d'Azure

Armure du ravageur

Découvrez l'armure du Ravageur

Les Artisans d'Azure

Armure de l'Elfe noir

Découvrez l'armure de l'elfe noir

Costumes

L’aspect le plus important pour un costume de créature et de dissimuler son humanité le mieux possible, ce qui requiert généralement l’utilisation de maquillage, de prothèses et de masques. L’avantage des masques est qu’ils requièrent moins d’efforts et d’expertise pour atteindre une transformation complète. Toutefois, beaucoup de masques peuvent réduire le champ de vision et rendre plus complexe de boire, manger et même respirer adéquatement, en plus de réduire les expressions faciales significativement. Pour ces raisons, les prothèses combinées au maquillage et à des accessoires comme des lentilles et des crocs sont souvent une alternative populaire.

Peu importe l’approche, se transformer en monstre requiert beaucoup d’effort, de temps et d’investissement comparativement à jouer un elfe ou une humaine. Ces costumes sont parmi les plus complexes à porter en GN, mais les personnages qu’ils mettent en scène sont impressionnants.

Pour les vêtements et les armes, tout dépend de l’univers de jeu et du type de créature, mais typiquement, les monstres utilisent de l’équipement usé et détérioré, parfois même en lambeaux. Les costumes rapiécés et composés de multiples petites pièces sont souvent parfaits pour les créatures.

Dans tous les cas, le cuir doit être usé et égratigné, vous voulez voir de la rouille et des éraflures sur les armes et la propreté des vêtements neufs est un ennemi. Dans bien des cas, cela veut dire que vous allez devoir modifier des vêtements pour atteindre l’effet désiré. Si besoin est, frotter une rappe à fromage sur votre cape, mais ne portez pas de vêtements sans tâche ou usure. Des talismans et des trophées sont aussi recommandés, que ce soit des bouts de gens (en latex s’il vous plait), des os, des plumes ou des dents d’animaux.

Nos projets sur mesure | Créatures

Les personnages créatures sont très populaires parmi les joueurs de GN. Voici quelques projets sur mesure que nous avons réalisés pour nos clients. 

CRACHEUSE DE FEU VONSTROGEN

Conçu pour une Vonstrogen, race de plante carnivore anthropomorphique du GN Courbensaule, ce costume sur mesure comprend un manteau de cuir souple doublé de satin bordeaux avec des manches amovibles.Sur les avants-bras, des empiècements décoratifs de cuir brun pyrogravés rappellent la texture et l'apparence d'écorce, pour renforcer le thème végétal du costume.

COSTUME DE L'OGRE MAGE

Cet impressionnant ensemble d'ogre mage conçu pour Bicolline est l'un des plus ambitieux projet sur mesure à avoir été attribué à notre équipe de couture et de maroquinerie. Digne du plus opulent des sultans, ce costume de marchand de gemme fantastique est composé de trois pièces principales pour un rendu aussi luxueux que magnifique.

GUERRIÈRE TROLL

Cet ensemble tribal inspiré des trolls de Warcraft inclus deux pièces de maroquinerie sur mesure, un large ceinturon de guerre et une épaulette maintenue en place par un harnais de cuir personnalisé. Les deux pièces sont faites de cuir végétal épais, teint à la main avec une patine d'usure sablée, des tons de brun et de rouge se mélangeant pour une couleur riche et un effet de profondeur.

Créature, personnage de grandeur nature