Nobles & Marchands

Les actes nobles qui sont cachés sont les plus estimés.

UNIVERS

Nobles et marchants, personnages de Grandeur Nature

Les structures de classe ont fait partie des sociétés humaines depuis aussi loin que l’on trace l’Histoire. Les gens de pouvoir, de richesse et d’importance se sont organisés en castes et élites. Si ces systèmes trouvaient leur légitimité de plusieurs façons, que ce soit le pouvoir militaire, le respect populaire, le droit de naissance, le mérite ou le sens des affaires, les élites pouvaient toujours être différenciées des masses.

Le concept de noblesse précède la période médiévale, mais le noble du Moyen âge, le seigneur féodal, représente assurément l’une des formes les plus iconiques et reconnaissables d’aristocratie historique, venant plus facilement à l’esprit qu’un patricien romain par exemple. Étroitement associé aux systèmes monarchiques, la noblesse implique un statut privilégié et une ascendance acquise par la naissance. Les lignées nobles du Moyen âge avaient souvent été établies par des seigneurs de guerre qui avaient soit conquis des terres par la force ou soumis allégeance à un souverain comme vassaux ou chevaliers dans son entourage direct.

Les nobles médiévaux étaient initialement une caste militaire avec de nombreux avantages sociaux et économiques. Au fil du temps, plusieurs nouvelles familles étaient aussi invitées à rejoindre la noblesse grâce à leur prestige, leurs jeux d’influence ou comme récompense pour leur service envers le monarque. Si la noblesse venait généralement avec une grande richesse, le statut d’aristocrate pouvait être tenu par des familles destituées. Demeure que même ces exceptions conservaient les avantages légaux de la noblesse et trônait du moins en théorie au-dessus des roturiers même les plus fortunés.

De la petite noblesse possédant de modestes terres et au plus au manoir, en passant par les puissants ducs, comtes et monarques qui pouvaient régner sur des millions, la noblesse inclut un large éventail d’aristocrates très inégaux en termes de pouvoir et de prestige. Toutefois, tous trouvaient fierté et avantage à leur statut élevé.

Vers la fin du Moyen âge, une nouvelle élite était en train d’émerger, bien qu’elle ne devienne véritablement concurrente à l’aristocratie que bien plus tard pendant la Renaissance. La bourgeoisie, ou la classe citadine mercantile composée de marchands, de gestionnaires et de banquiers, en viendra à détenir beaucoup de pouvoir et d’influence dans les villes et cités. Si la terre était ce qui avait rendu le noble riche, le bourgeois tenait sa prospérité du commerce et des premières industries. Éventuellement, certains de ces marchands et financiers commenceront à littéralement s’acheter un accès à la noblesse, que ce soit par mariage ou par gain de titres. Les bourgeois étaient les nouveaux joueurs du système de classe médiéval, venant brasser les cartes du système aristocratique avec leur richesse et leur ambition, plusieurs aspirant à égaler les nobles, sinon à leur succéder.

Personnages

En grandeur nature, les nobles et marchands partagent souvent des caractéristiques de personnage et sont souvent un peu combinés ensemble à travers certains clichés et stéréotypes. Nous avons tous déjà vu ces personnages pompeux, prétentieux, capricieux et méprisants qui prennent de haut tout ce qui est associé aux gens du commun, refusant de se salir les mains. Noyés dans les privilèges et prenant tout pour acquis, ces égocentriques bouffons peuvent faire de merveilleux antagonistes ou caricatures comiques comme personnages non-joueurs. Cependant, pour un personnage joueur, un peu plus de nuance et de profondeur peut être préférable.

Les meilleurs exemples de personnages nobles peuvent être trouvés dans des œuvres de fiction comme A Song of Ice and Fire (où les premières saisons de l’adaptation télévisée Game of Thrones). Un aristocrate peut prendre des formes complexes et variées. Certains peuvent être des subtiles stratèges politiques, des éminences grises respectées, des tyrans brutaux, des héritiers insécures ou de vulgaires seigneurs de guerre obsédés par une image de force. Les nobles détiennent du pouvoir ou s’attendent à en hériter une certaine quantité lorsque leur temps sera venu. Ce rapport avec le pouvoir est un aspect essentiel à définir pour ces personnages. Que pensent-ils de cette responsabilité ou de ce statut? Quels sont leurs objectifs ou motivations pour atteindre et faire usage de ces privilèges? Répondre à ces questions est une excellente façon d'approfondir un personnage de noble.

Les marchands et bourgeois occupent quant à eux un espace intermédiaire entre les aristocrates et les roturiers. Cette identité hybride est ici un aspect important à prendre en considération lorsque vient le temps de créer un personnage de cette classe sociale. Est-ce que le marchand cherche à s’intégrer avec la noblesse et gagner leur respect, ou est-il plutôt en opposition avec ces élites et se voit comme leurs rivaux? Le bourgeois provient-il d’un milieu plus modeste et ressent-il une certaine solidarité avec les roturiers moins fortunés, ou est-il au contraire méprisant envers ces perdants qui n’ont pas réussi à faire leur propre fortune?

À PORTÉE DE MAIN

BOURSES ET SACS

Découvrez nos bourses et sacs

RICHESSE ET PRESTIGE

BIJOUX & BROCHES

Découvrez nos bijoux

Costumes

Les personnages fortunés cherchent généralement à afficher leur prospérité et leur statut à travers leur choix de vêtements et d’accessoires. Cela peut prendre la forme de costumes lourdement ornementés avec des tissus riches, débordant de textures, de couleurs et d’ornements; mais peut tout aussi bien se limiter à des habits chics et bien ajustés, moins exubérants mais offrant une impression de respectabilité. Peu importe le choix qui est fait, les vêtements purement utilitaires des masses paysannes et des militaires sont à éviter. Un noble ou un marchand peut chercher à cacher sa richesse, mais une telle ruse représente l'exception, tandis que faire l’étalage de sa richesse et de son importance est toujours une priorité, peu importe que ce statut soit de naissance ou acquis.

Dans tous les cas, les nobles et bourgeois devraient porter des vêtements propres, soignés, et présentant des couleurs riches ou contrastées. Les teintes décolorées et les couleurs terreuses sont plutôt associées avec les paysans et les gens des campagnes, tandis que les riches peuvent se permettre des teintures de qualité et des vêtements qui détonnent. Si le tissu est décoré de motifs floraux, géométriques ou en arabesque, cela ne peut qu’accroître l’impression de luxe associé à la pièce de vêtement. Porter plusieurs couches de vêtements plutôt qu’un ensemble minimaliste est aussi une excellente façon de donner une apparence plus importante et digne à un personnage.

Les accessoires sont une autre façon de mettre en valeur la richesse et le prestige d’un personnage. Tout noble ou marchand devrait au moins avoir un couvre-chef, un pendentif ou un anneau au doigt. Des ceintures et des bourses ornementées sont également des classiques, tandis que toute arme ou armure devrait être agencée les vêtements et idéalement propre, bien polie et décorée.

Pour les nobles particulièrement, les armoiries sont très importantes et il est rare que les couleurs de leur maison ou de leur nation ne soient pas au moins suggérées dans leurs habits. Idéalement, un personnage aristocratique devrait avoir un vêtement ou un accessoire qui met en valeur son blason ou les couleurs de ses armoiries.