Bas Moyen Âge

Une histoire n'est qu'à moitié racontée quand une seule personne la raconte.

UNIVERS

Bas Moyen Âge, icône d'inspiration

Ayant duré de 1250 à 1500, le Bas moyen âge représente une période de déclin et d’instabilité pour l’Europe. Après des siècles de prospérité et de développement, le continent a été dévasté par une série de famines, d’épidémies, de guerres à grande échelle et de conflits sociaux.

Il s’agit d’une époque si sombre que, pendant le 14ème et le 15ème siècles, la population de l’Europe a été coupée en deux. Même le monolithe de l’Église catholique romaine, un pilier de stabilité médiéval, a commencé à s'effriter avec des schismes et des scandales affaiblissant l’unité religieuse du continent.

Parmi les événements majeurs ayant marqué le Bas moyen âge, la Peste Noire trône au sommet des calamités, éclipsant sans effort la famine presque apocalyptique qui l’avait précédée deux générations plus tôt. Combinée avec l’instabilité provoquée par la Guerre de cents ans, le continent est devenu prisonnier d’un cercle vicieux. Les morts et malades laissaient derrière eux des champs abandonnés et des récoltes laissées à pourrir sans main d'œuvre pour les collecter, causant famine et d’autres éclosions de maladies associées à la malnutrition.

Malgré ce contexte difficile, le Bas moyen âge a vu s’établir les fondations de grands changements à venir. Le désastre de la Peste a eu comme effet de rendre la main d'œuvre plus précieuse que jamais, menant à l’émancipation progressive de la paysannerie de l’Europe occidentale. Après plusieurs révoltes paysannes, le France et l’Angleterre ont respectivement consolidé des divisions de classe moins sévères, mettant fin au servage à toute fin pratique. La guerre a aussi changé, les levées féodales se faisant peu à peu remplacer par des troupes professionnelles et des mercenaires. La guerre devient l’affaire de soldats entraînés et d’armées permanentes, avec l’infanterie devenant plus importante que les chevaliers montés.

Personnages

Le Bas moyen-âge est associé avec le thème gothique. C’était une période difficile parsemée de moments sombres, et ceux qui parvenaient à survivre à ces désastres émergeaient des cendres tempérés comme de l’acier. Les crises peuvent forger des héros, briser des normes anciennes et inspirer de nouvelles idées. C’est sans surprise que le Bas moyen-âge a vu apparaître des chefs-d'œuvre comme la Divine Comédie de Dante, une histoire sinistre mais ultimement remplie d’espoir à propos des faiblesses de l’Humanité et son potentiel de rédemption.

Dans les grandeurs natures et la fantaisie, cette période nous inspire par le contraste de ces cataclysmes et de son idéalisme. L'icône chevaleresque du guerrier honorable, pieu et gallant a été forgé à cette époque par la noblesse en réaction au pragmatisme utilitaire des mercenaires et des soldats du rang. Les chevaliers de cette période sont ceux qui ont le plus influencé notre vision moderne de la noblesse d’épée, que ce soit par leurs armures ou leur code.

Les médecins et les guérisseurs de l’époque sont aussi très célèbres en raison de l’iconographie de la Peste noire, avec leurs masques et leur tenue noire. Finalement, la fin du Moyen âge représente aussi l’apogée de la politique féodale et des complots dynastiques, avec des noms célèbres comme Aliénor d’Aquitaine ayant amené les manœuvres de cour à un tout autre niveau.

Les Artisans d'Azure

Armure du Vétéran Visby

Découvrez l'armure du Vétéran Visby

SOYEZ UN BASTION

Armures en métal

Découvrir la collection

Costumes

Le Bas moyen âge a connu l’émergence de la mode populaire, les tendances n’étant plus seulement une préoccupation de la grande aristocratie, mais aussi des bourgeois et des nobles mineurs. Les vêtements étaient plus ajustés et conçus pour mettre en valeur des couleurs et couches contrastées. Des pièces typiques de cette époque étaient la cottehardie, un vêtement de corps ajusté à manche longues et avec une jupette attachée au bas, de même que la houppelande, une robe unisexe aux manches larges et aux bordures décorées. Le but était d’allonger la silhouette avec des coupes longues et élancées, un classique de la mode gothique médiévale.

Les capuchons aux pointes excessivement longues et les voiles étaient aussi des classiques du Bas moyen âge, et la plupart des femmes portaient une guimpe autour de la tête et du visage pour des questions de modestie et comme signe de statut. Les capuchons courts du Haut moyen âge ont aussi évolué pour devenir des couvre-chefs, entourés sur le dessus de la tête à la façon d’un chapeau mou ou d’un turban. Plusieurs autres styles de chapeau étaient aussi populaires, incluant le chapeau pointu de style ‘’Robin des Bois’’ et plusieurs chapeaux ronds et cylindriques.

En termes d’armure, la fin du Moyen âge marque l’ascension des premières armures de plaque parmi les chevaliers de la Guerre de cents ans. Les soldats du rang commencent eux aussi à porter des pièces de plaque, souvent combinées avec des brigandines ou de la maille. C’est aussi l’âge d’or de l’épée longue, aussi connue comme l’épée bâtarde, une arme versatile utilisée surtout à deux mains, mais bien plus agile et populaire que les énormes épées de guerre de la Renaissance. Les fantassins étaient aussi équipés en masse de guisarmes, de hallebardes et d’autres armes d’hast, devenues le standard des soldats du rang. L’arc long est aussi devenu une arme iconique de cette époque en raison des fameux archers anglais.